Sports olympiques et paralympiques de Paris

Exposition en cours

Découvrez le travail de la photographe Sabine Jaccard, en écho aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, au château de Voltaire !

  • 10h - 17h jusqu'au 31 mars 2024

    10h - 18h à partir du 1er avril 2024

  • Exposition comprise dans le droit d'entrée habituel du monument
    Gratuit pour les moins de 18 ans

  • Tout public

  • Au 04 50 40 53 21 ou sur chateau-de-voltaire@monuments-nationaux.fr 

Présentation

La photographe du noir et blanc argentique Sabine Jaccard revient au château de Voltaire pour exposer son travail, en écho aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Discours artistique

Cette deuxième expo photo solo à Paris "Sports olympiques et paralympiques de Paris" s'inscrit dans la préparation des Jeux Olympiques de Paris en 2024 et s’est construite pendant la Coupe du Monde de football au Qatar : deux événements sportifs qui ont alimenté les débats politiques et sociétaux du sport.

Pour nourrir mon esthétique et ma réflexion, j’ai tout d’abord regardé le livre de photos du grand photographe français Raymond Depardon qui a couvert, en noir et blanc argentique aussi, les Jeux Olympiques de 1964 à 1980. Et acheté, pour la première fois de ma vie, le journal « L’Equipe » pour revoir des photos de sport. J’en profite pour vous mettre en garde : mon travail photographique ne ressemble en rien à des photos professionnelles de sport. Le regard et la technique sont très différents : d’abord ce sont des photos en noir et blanc argentiques (et pas en couleur numérique comme aujourd’hui) ; ensuite, j’ai voulu mettre en valeur l’architecture de Paris : d’habitude, les photographes font la netteté sur les sportifs avec un arrière-plan flou, moi j’ai utilisé une longue profondeur de champ pour ancrer ces sportifs dans leur environnement architectural. Donc, mis à part la photo du karaté en intérieur (dont il a fallu « pousser » le film d’où le grain inévitable sur le tirage), toutes mes photos ont été prises en extérieur avec la lumière naturelle (car je ne travaille jamais au flash) : ainsi, je n’ai pu couvrir que certains sports et pas tous les sports dans Paris. Et j’ai essayé, autant que possible, d’ajouter un peu de poésie avec des ballons féeriques (voir le football féminin), des sous-entendus de paniers (voir le basketball des handicapés mentaux qui m’ont fait un excellent accueil et que j’ai aimé photographier, mon cher frère Emmanuel étant lui aussi handicapé mental, il a gagné trois médailles d’argent aux championnats de ski) et des références culturelles avec ces escrimeurs en contre-jour qui renvoient à de petits Dark Vadors (voir l’escrime)…

Puis, avec ma double formation en littérature anglaise et en photographie, j’aime faire le lien entre livres et photos : aussi ai-je lu quelques livres sur la psychologie du sport (Essais de psychologie sportive de Pierre de Coubertin, 1913, et plus récemment du neuropsychiatre de la « résilience » Boris Cyrulnik J’aime le sport de petit niveau, 2023) et sur la sociologie du sport (Le sport porte en lui le tout de la société du sociologue français centenaire Edgar Morin, 2020) : toutes ces lectures ont nourri ma réflexion et m’ont aidée à regarder le sport d’un autre œil.

 

Finalement, ce travail s’inscrit dans une dynamique portée par les responsables politiques, les médias, les citoyens… et les artistes pour accueillir les Jeux Olympiques de Paris en 2024 et sensibiliser sur les bienfaits psychologiques et physiques du sport, qu’il soit olympique ou paralympique.

Biographie de Sabine Jaccard

1971 née à Paris, de nationalités française et suisse 

1980-1984 prend ses premières photos alors qu’elle étudie à l’école anglaise internationale d’Amman en Jordanie 

1987 apprend à développer et tirer en chambre noire 

1990-2000 étudie la littérature anglaise et américaine aux universités d’Oxford et de Londres et à la Sorbonne (se spécialise sur Shakespeare) + stagiaire de photographes de studio, de mode et de publicité + rencontre Gérard Malanga (assistant d’Andy Warhol) 

2000 stagiaire de Martine Franck à Arles + rencontre Henri Cartier-Bresson 

2000-2002 travaille avec le photographe Pierrot Men à Madagascar

2006-2016 développe et tire ses photos noir et blanc argentiques en Normandie tout en travaillant avec le labo professionnel Dupon à Paris 

2017 publie son livre « Théâtre d’eau »

Principales expositions

2002 Centre Culturel Français Albert Camus, Tananarive, Madagascar 

2003 Cathédrale Américaine de Paris, Paris 8è, France 

2004 Mois de la Photo, Bourgogne, France 

2005 Centre Culturel Bonlieu, Annecy, France 

2008 Cercle Münster, Luxembourg, Grand Duché du Luxembourg 

2009 Château de Pontgirard, Normandie, France 

2010 OCDE, Paris 16è, France + galerie d’art Linda Farrell, Paris 16è, France 

2012 Centre Culturel Falala, Reims + Bibliothèque Américaine, Paris 7è, France 

2013 Galerie d’art Axelle, New York, USA + galerie d’art KO21, Paris 20è, France 

2015 Galerie d’art Atelier 9, Annecy, France + galerie d’art Malaïka, Paris 6è, France 

2016 Ambassade de France, Washington D.C, USA (agent Sophie Caporossi) 

2017 Ambassade de France, Washington D.C, USA 

2018 Alliance Française, Annecy, France + Théâtre de Voltaire, Ferney-Voltaire, France + galerie d’art Cité du Temps, Genève, Suisse 

2019 Mairie du 17ème, Paris 17è, France 

2020 Château de Voltaire, Ferney-Voltaire, France 

2022 Château de Voltaire, Ferney-Voltaire, France + Cathédrale Américaine de Paris, Paris 8è, France 

2023 Mairie du 17ème, Paris 17è, France 

2024 Patronage laïque Jules Vallès, Paris 15ème + Château de Voltaire, Ferney-Voltaire, France + gymnase Lippmann, Paris 17ème + Château Bussy-Rabutin, Dijon, France+ université de Montpellier (en cours) + mairie du 18ème, Paris 18ème (en cours) 

2025 1ère rétrospective, musée du château Bussy-Rabutin (Monument national du Ministère de la Culture), Dijon, France