Fermeture de l'alerte

Les propriétaires privés

Des propriétaires privés chez Voltaire ?

On vous en dit plus sur deux siècles et demi de vie privée au château de Voltaire !

Le château de Voltaire a connu plus de deux siècles de vie privée

Pas moins de cinq propriétaires ont habité la demeure du philosophe après sa mort le 30 mai 1778.

Chaque propriétaire habite et transforme selon les goûts de l'époque le château et les jardins. 

Le culte du grand homme est mis en scène

Parmi eux, les David-Lambert contribuent à conserver le domaine pendant plus de 150 ans.

Chronologie

Depuis 1674 : la seigneurie de Fernex appartient à la famille de Budé, établie à Genève.

1759-1778 : Voltaire, seigneur de Ferney

Il construit le corps central de son château de 1759 à 1761 puis fait ajouter deux ailes en 1765.

Le château prend son aspect définitif en 1766.

Il loge dans sa demeure jusqu'à son retour triomphal à Paris en février 1778. 

1778-1785: Charles Michel du Plessis-Villette, marquis de Villette, ami de Voltaire, principal instigateur du dernier voyage de Voltaire à Paris, chez qui le philosophe meurt le 30 mai 1778. 

Travaux entrepris :

- construction du cénotaphe ;

- transformation de la chambre de Voltaire en "chambre-mémorial" vouée au culte posthume du philosophe.
 

Cénotaphe

1785-1844 : Jacques-Louis de Budé, descendant de Jacob de Budé qui cède le château à Voltaire en 1759.

Travaux entrepris : 

- en 1798, démolition du bâtiment abritant le théâtre de Voltaire et transformation de l'avant-corps de plan circulaire sur la façade arrière du château ;

- suite à la construction de l'église Notre-Dame-et-Saint-André de Ferney, l'ancienne église paroissiale est rattachée au domaine et devient la chapelle du château.

1845-1847 : Barthélémy-Eugène Griolet, ancien filateur en laine et ancien maire du Ve arrondissement de Paris.

Travaux entrepris :

- abattement des cloisons entre la salle à manger et la bibliothèque (ajout d'une cheminée) et entre la chambre de Voltaire et son valet. 

- ajout d'une marqueterie XIXe siècle dans ces pièces modifiées.

- au sous-sol, il fait remplacer les soupiraux par huit fenêtres munies de barreaux, crée devant celles-ci quatre petites cours et refait les marches du perron.
 

Cheminée XIXe

1848-1879 : Claude-Marie David-Missilier, lapidaire établi à Paris.

Travaux entrepris :

- déplacement de la chambre-mémorial de Voltaire dans son ancien cabinet de tableaux et billard ;

- déplacement du cénotaphe dans le salon d'axe.

1879-1897 : Emile Lambert, gendre de Claude-Marie David, sculpteur à qui l’on doit les œuvres situées dans le parc du château et dans la Ville de Ferney-Voltaire.

Travaux entrepris :

- déplacement du tracé de la route de Moëns permettant la création de la nouvelle entrée et de l'Allée du château en 1882 ;

- création du pavillon du gardien en 1885 par l’architecte genevois Jacques-Elysée Goss ;

- ajout d'une véranda en 1892 sur la façade sud du château ;

- plantation de bosquets de buis à l’emplacement de l’ancien théâtre et installation du buste du fabuliste Jean-Pierre Claris de Florian.

1897-1916 : Hortense Lambert-David, veuve d’Emile Lambert.

Travaux entrepris : transformations des terrasses inférieures et création de l'Orangerie (1901) par l'architecte Edmond Fatio, sur l'emplacement de l'ancien presbytère.
 

1916-1961 : Pierre Lambert, fils d’Emile et Hortense Lambert, ingénieur et titulaire du Laboratoire des recherches physiques à la Sorbonne.

Travaux entrepris : installation de cabinets de physique et de chimie dans les sous-sols du château.

1961-1999 : L’épouse puis les filles de Pierre Lambert reprennent la succession.

Depuis 1999 : l'Etat français en est le propriétaire et la gestion revient en 2007 au Centre des monuments nationaux qui le conserve et l'ouvre à la visite.

MenuFermer le menu